Photon Group | "L'énergie autrement"

Fév/14

20

Marché européen : vers la disparition des lampes domestiques énergivores

1

Le règlement européen 244/2009, publié au JO le 23 mars 2009, établit un
calendrier d’interdiction de mise sur le marché des lampes domestiques
énergivores et non-directionnelles (excluant donc les lampes spots). Il
s’échelonne du 1er septembre 2009 au 1er septembre 2016. Les lampes non claires et les
lampes de fortes puissances, suivant leur classe énergétique, sont les premières
concernées.

Calendrier de bannissement des lampes énergivores – Tableau simplifié : Le texte propose une
élimination des lampes en fonction de leur flux lumineux et de leur classe énergétique. Ce tableau propose des
équivalences approximatives par technologie de lampes. En cas de doute, se reporter au texte officiel.
Palier Lampes bannies:
1er sept. 2009

– Lampes à incandescence et halogènes non claires (opales, blanches, dépolies, etc.)
– Lampes fluorescentes compactes de classe énergétique B
– Lampes de classes F et G
– Lampes à incandescence ≥ 100 W
– Lampes halogènes ≥ 75 W et de classes D et E

1er sept. 2010

– Lampes à incandescence de 75 W
– Lampes halogènes de 60 W et de classes D et E

1er sept. 2011

– Lampes à incandescence de 60 W
– Lampes halogènes de 40 W et de classes D et E

1er sept. 2012

– Lampes à incandescence de 25 et 40 W
– Lampes halogènes de 25 W et de classes D et E

1er sept. 2013

– Lampes à culots S14, S15 et S19 (dites « Linolites »)

1er sept. 2016

– Lampes de classe C (à l’exception des lampes à culots G9 et R7s – photos ci-dessous)

Au 1er septembre de chaque étape, les produits bannis ne pourront plus être réapprovisionnés
par les distributeurs et grossistes, Cependant, les stocks existants (magasins et/ou
plateformes) pourront continuer à être commercialisés.

De nouvelles règles de marquage et d’information
Dès le 1er septembre 2010, les emballages des lampes mises sur le marché européen devront répondre à
de nouvelles obligations et, notamment, afficher le nombre de cycles d’allumage/extinction, la
température de couleur, le temps de montée en régime pour que le flux atteigne 60 % du flux nominal, un
avertissement sur la lampe si elle ne peut être installée sur n’importe quel variateur de flux lumineux, les
dimensions en mm (diamètre et longueur), la quantité de mercure en mg si la lampe en contient, l’adresse
de la page internet où l’usager pourra trouver la marche à suivre en cas de bris de la lampe, etc. De plus,
les termes « lampes à économie d’énergie » (ou similaires) ne pourront être appliqués qu’aux lampes de classe énergétique A.

 

Soucre: AFE, le 23 mars 2009

· · · · ·

No comments yet.

Leave a Reply

<<

>>

Theme Design by devolux.nh2.me